Galerie

La Pune d’Hoppediz

• Caractéristiques

Cette écharpe fait partie de la gamme jacquard de la marque allemande Hoppediz. Traditionnellement réputée pour ses écharpes tissées en sergé de bon rapport qualité / prix, avec celle-ci Hoppediz joue dans la cour des grands.

Elle se fait en trois coloris, dont un tout récent : la vert turquoise (lemon-turquis), la rose orange (pink-orange ) et la nouvelle violet kaki (lila-grün). Toutes sont réversibles, ce qui permet en quelque sorte d’avoir deux écharpes en une ;)

Elle n’existe qu’en deux tailles, longues : 4m60 et 5m40. Si on peut regretter qu’il n’y ait pas une taille inférieure, on se consolera en se disant que tout est définitivement possible avec cette longueur, d’autant plus que cette écharpe est plus agréable avec des nouages tissuphages comme on le verra. Et on se console d’autant plus que son prix représente un gros investissement : de 85 à 95 €, tout de même !

Pour ce prix là, on a la qualité Hoppediz et une écharpe qui répond à de nombreuses normes de sécurité, dont la non-toxicité, la résistance à la salive et à la transpiration.

Elle est livrée avec, comme toujours chez Hoppediz, un mode d’emploi très complet (avec des informations générales sur le portage très précieuses) et également très richement illustré. On y trouve le nœud plat, le nœud coulissant, ainsi que de nombreuses positions (berceau, berceau croisé, l’enveloppé croisé, le croisé double, le croisé simple, le kangourou – ventre, hanche, dos -, la hanche simple…) et même des nouages spécialement adaptés aux jumeaux.

Les conseils d’entretien fournis par le fabricant sont sommaires : lavage de 30 à 60°, le séchage en machine est possible. Pas de précaution particulière donc pour cette écharpe dont l’aspect donne pourtant une impression de fragilité. je vous suggère néanmoins de jeter un œil à la page dédiée à l’entretien des tissus.

• Essayage

J’ai acheté cette écharpe, malgré ses couleurs qui ne me correspondaient pas du tout, à cause de ce que j’en avais lu : aussi fine que du papier à cigarette, d’une douceur unbelievable. Je n’ai pas été déçue. Non seulement ses couleurs m’ont finalement résolument séduite (d’ailleurs depuis je suis devenue turquoise addict) mais surtout sa fluidité m’a vraiment conquise. Elle est légère, aérienne, à l’image de ses motifs plume de paon, soyeuse et très agréable à manipuler. J’ai eu du mal à me résoudre à lui faire faire trempette avant de l’essayer !

Une fois trempée, lavée, repassée (non là celles qui me connaissent savent que je déconne, mais j’ai appris qu’il était de rigueur de repasser ses écharpes, doucement hein !, pour les aider à s’assouplir… la Pune, elle n’en a pas besoin), elle fut immédiatement enfourchée. Façon de parler. Mon premier réflexe a été de faire un kangourou dos. Si la mise en place s’est avérée très agréable – elle est tellement fine que le pli par pli se fait du bout des doigts – lors d’une première longue balade, j’ai constaté que sa finesse devenait un inconvénient pour mon bébé dodu. Elle semblait en effet lui "scier" en quelque sorte le cuissot.

En deuxième intention, et sur les conseils avisés d’une collègue monitrice, pour les essais suivants, je me suis lancée dans le double hamac. J’ai un penchant pour l’inversé. Encore une fois, la Pune a été une fidèle alliée, tellement ténue qu’il est facile de la garder en main pour maintenir la tension, glissante à souhait pour remonter sans difficulté le deuxième hamac. Et même après une demi-heure de désherbage / arrosage, le nouage n’a pas bougé, nous sommes toujours aussi confortablement installés.

En conclusion, son prix un peu élevé pour une Hoppediz est largement justifié. Elle moule impeccablement le corps du porté sans effort inconsidérés de la part du porteur, et est très confortable pour le tandem. Un investissement idéal pour l’été qui arrive !

About these ads

8 commentaires sur “La Pune d’Hoppediz

  1. Pingback: La Paisley (smaragd) d’Ellevill | Aux portes de Bébé

  2. Pingback: La Zara TriYellow de Ellevill (jacquard – 3m70) | Aux portes de Bébé

  3. Pingback: Pune d’Hoppediz | Port'Angelot

  4. Je ne sais pas trop où poster, cet article sera très bien. Je voulais écrire un gros, un énorme MERCI pour tous vos articles. Ils sont magnifiquement détaillés, une vraie source d’information. Le monde des écharpe est une jungle, pas moyen d’essayer avant d’acheter, moi qui aime contrôler et vérifier, c’est une torture. J’ai parcouru TOUT le blog, me suis fait des mémos (copié collé sur word) en ne me basant presque que sur vos ressentis. Je sais que c’est très personnel, un ressentit, que certains avis sont contradictoires, mais ça se recoupe.
    BRAVO aussi pour votre ouverture d’esprit, en encourageant dans les commentaires des avis opposés, sans aucun jugement.
    Mon 1er achat s’est donc porté sur cette écharpe Pune turquoise (trop hâte de la recevoir) presque aussi chère d’occaz que neuve, pfff. Il faut sauter dessus dès parution d’une offre ! Pour l’anecdote, en demandant des infos à la vendeuse, elle m’a redirigé … vers votre article ! mdrrr
    J’espère qu’elle conviendra à ma 10kg et qu’il me sera facile de l’installer.
    Bon portage !

  5. Pingback: 12 idées reçues sur le portage | Aux Portes de Bébé

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s