Galerie

Le Didytai (ancienne génération)

• Caractéristiques logo-boutique-apbb

Fabriqué par la marque allemande Didymos, réputée pour la qualité de ses écharpes, le Didytaï est un mei-tai, c’est-à-dire un porte-bébé physiologique inspiré de la culture chinoise. Il est confectionné à partir de coton tissé en sergé ou jacquard en fonction des modèles, que vous pouvez voir sur le site de Didymos. Tous les tissus utilisés sont certifiés Oeko-Text.

Le principe est simple : un rectangle de tissu, qu’on appelle un tablier, aux coins duquel sont cousues 4 lanières. Ses dimensions sont sensiblement les suivantes (étant cousus à la main, il est possible de trouver quelques variations d’un modèle à l’autre) :

  • Le tablier est composé d’une assise arrondie d’environ 8 cm, d’un rectangle dorsal de 40 cm et d’un repose-tête de 15 cm.
  • L’assise est réglable de 12 à 40 cm, ce qui permet de l’utiliser dès les premières semaines de bébé jusqu’à environ 2 ans.
  • La ceinture ventrale est composée de 2 lanières de 80 cm de long et d’une dizaine de centimètres de large.
  • Les bretelles sont formées de 2 lanières d’environ 2m, dont la largeur est d’à peu près 30cm. Elles se terminent par des pointes d’environ 7cm.

Les voici en images :

Le Didytaï de Didymos

Le Didytaï de Didymos

Comme mentionner en commentaire, les mesures du Didytaï ont changé au printemps 2012 : retrouvez ici les nouvelles mesures.

Les consignes d’entretien fournies par le fabricant sont les suivantes : lavable jusqu’à 60°, pas de séchage à température élevée, essorage à tours réduits, mettre peu de lessive.

Attention : il a été rapporté que certains Didytaï ont beaucoup rétréci au lavage. C’est pourquoi, après l’avoir fait tremper, j’ai préféré laver le mien à froid.

Il faudra compter entre 108 et 128 euros en fonction du tissu choisi. C’est donc un investissement de taille ! Le jeu en vaut-il la chandelle ?

• Essayage

Du tissu, du tissu et presque que du tissu. Hormis quelques stop-cordons qui permettent de régler l’assise et le repose-tête. Pas de fioritures donc pour ce mei-taï qui offre, grâce aux sensations qu’il procure, un confort proche de celui de l’écharpe. Ses larges bretelles, non rembourrées, permettent quasiment de régler le tablier sur le dos du porté en faisant un semblant de pli par pli. Le maintien est donc optimum et il est aisé d’obtenir une position vraiment physiologique. De plus, la largeur des bretelles permet d’étaler le tissu sur les épaules, ce qui assure une meilleure répartition du poids et un confort non négligeable pour le porteur. Que ce soit en ventral ou sur le dos, le Didytaï ne scie pas les épaules.

Certaines disent qu’il est plus technique à prendre en main que la plupart des mei-taï. Cela est certainement dû au fait que son tablier est tout de même court. Il faut apprendre à jongler avec l’assise arrondie et le repose-tête pour recouvrir entièrement et efficacement le dos du porté. Il faut également bien « travailler » le tablier (en tirant les bretelles vers le haut et légèrement en arrière une fois le porté assis) pour créer une bonne assise. Néanmoins, après quelques essais effectués calmement, le Didytaï peut s’avérer un moyen de portage de choix pour les sorties où l’on a besoin d’installer rapidement son bébé tout en gardant le contact privilégié qu’offre un porte-bébé entièrement tissé.

Ajout du 21 décembre 2012 : Un article sur les nouvelles mensurations du Didytaï est désormais disponible.

logo-boutique-apbb

Publicités

9 commentaires sur “Le Didytai (ancienne génération)

  1. Ajout du 24 avril 2012 – Didymos a récemment changé les mesures de son Didytaï. L’arrondi sous l’assise est passé de 8 à 10 cm et la capuche de 15 à 20 cm. La longueur du tablier, qui pêchait un peu, semble ne pas avoir bougé. En revanche sa largeur, que je n’évoquais pas dans l’article, est passée de 40 à 44 cm. J’espère pouvoir tester bientôt la nouvelle version pour vous en dire davantage, mais à priori le problème dont les utilisateurs se plaignent de manière récurrente, à savoir le tablier trop court, semble inchangé :/

  2. Pingback: BBTaï de Babylonia « Aux portes de Bébé

  3. Pingback: Le mei-tai Daïcaling (Ling Ling d’Amour) « Aux Portes de Bébé

  4. Pingback: Le Didytai de Didymos, nouvelle génération « Aux Portes de Bébé

  5. Pingback: Didymos Lena (sergé – 3m40) « Aux Portes de Bébé

  6. Pingback: Didymos Second Time Travel (Jacquard coton / lin – 4m50) « Aux Portes de Bébé

  7. Pingback: Didymos Indio émeraude (jacquard 100% coton – 3m20) « Aux Portes de Bébé

  8. Pingback: Le Babycarrier de Storchenwiege | Aux Portes de Bébé

  9. Pingback: Didymos Indio Nature avec chanvre | Aux Portes de Bébé

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s