Galerie

Didymos Second Time Travel (Jacquard coton / lin – 4m50)

• Caractéristiques

Et oui, encore un article sur Didymos ! Décidément, on en finit pas d’avoir envie de tester les merveilles de cette marque allemande qui fête cette année ses 40 ans d’existence. Après le Didytai (porte-bébé d’inspiration chinoise), le didysling, une écharpe en jacquard 100% coton et une écharpe en sergé, voici un nouvel essai : une écharpe jacquard composée de 60% de coton bio et de 40% lin. C’est d’ailleurs une édition spéciale anniversaire puisque l’écharpe arbore les motifs phares de Didymos : Birds, Fish, Nino, Geckos, Lilies, Nautilus, Ellipses.

Les écharpes de chez Didymos, sont toutes les écharpes en coton provenant de cultures biologiques et certifié  Oeko-Text. Vous pouvez voir les modèles permanents sur cette page de leur site, et les éditions limitées ici.

Les écharpes Didymos existent en 6 tailles : de 2m70 à 5m20. Un guide des tailles est proposé sur le site afin de vous aider à choisir celle qui conviendra à votre gabarit et aux nouages que vous souhaitez réaliser.

Pour une Didymos, la Second Time Travel est plutôt large puisqu’elle mesure un chouilla plus de 70 cm.

Les pointes mesure environ 17 cm.

Elle est vendue avec un mode d’emploi bien illustré et très détaillé (on y trouve en plus des nouages habituels, la manière de faire un nœud plat ou un nœud coulissant, des explications sur la position physiologique ou les différents moyens de passer le porté sur le dos) mais malheureusement en anglais. L’écharpe est également livrée avec un DVD (anglais / allemand) montrant quelques nouages et techniques pour utiliser l’écharpe. DVD décevant comme je l’ai déjà dit puisqu’on y voit des positions approximatives…

Les consignes d’entretien sont elles aussi très précises, faisant l’objet d’une fiche à part, et cette fois en français : prélavage et trempage inutile, lavable jusqu’à 60°, essorage à tours réduits, utiliser une lessive neutre et en petite quantité, éviter les températures élevées pour le séchage.

• Essayage

Grosse frayeur au déballage, une fois passée l’admiration béate de son rouge profond. Lorsque je regarde l’écharpe en transparence avec la lumière, me sautent aux yeux de vilains « défauts » de tissage, comme des écartements dans la trame. J’entraperçois aussi un petit fil tiré et un petit nœud mais ce sont des détails. Après discussion avec des expertes, ces écartements ne gêneraient pas le portage et auront tendance à se résorber avec le temps, des lavages bien chauds et un petit repassage.

Remise de mes premières impressions, je tâte l’écharpe de manière plus générale. Sa réversibilité ne concerne pas que les couleurs puisqu’elle est véritablement « bi-face« . Le côté rouge est rêche et accroche sous les doigts – on devine aisément le lin – tandis que le côté noir, en coton, est très doux et très souple. Il ne lui aura fallu que quelques cododos pour s’assouplir et devenir douce des deux côtés (même si le côté lin reste plus rugueux que le coton). L’écharpe est fluide et se manie aisément car elle glisse juste ce qu’il faut.

Aux nouages, je crie HOURRA, enfin une Didymos avec laquelle j’arrive à faire de jolis nouages (tiens, ducoup j’vais en tester encore une pour voir… coming soon). D’un côté comme de l’autre, l’écharpe coulisse bien dans le hanche à boucle, les hamacs se remontent facilement. Grâce à une élasticité en diagonale très prononcée, elle répond très bien au pli par pli et est suffisamment fine pour 1. bien moulé mon bébé et 2. faire de jolis pans en corde qui passent au creux des genoux. J’ai toujours quelques difficultés à mettre une bonne tension en haut de mes kangourous dos, mais là, pour le coup, je crois que ça vient de moi 😀

Niveau maintien, comme d’habitude je manque un peu de recul car je ne l’ai testée en balade qu’en DHI et une seule fois. J’ai eu la sensation que le nouage avait légèrement tendance à se détendre. Rien de catastrophique, mais quand même, je n’aime pas avoir à resserrer. Pour ce qui est du confort, j’ai trouvé que la Second Time Travel manquait légèrement de moelleux et les ourlets, s’ils sont mal positionnés, peuvent avoir tendance à se faire un peu trop sentir sur les épaules.

f

Publicités

7 commentaires sur “Didymos Second Time Travel (Jacquard coton / lin – 4m50)

  1. Pingback: Oscha Shui Long Scarista | Aux Portes de Bébé

  2. Pingback: Lisca Minos | Aux Portes de Bébé

  3. Pingback: Didymos Indio Nature avec chanvre | Aux Portes de Bébé

  4. Pingback: Matières et Mélanges – Propriétés et entretien | Aux Portes de Bébé

  5. Pingback: Porter un bambin | Aux Portes de Bébé

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s