Galerie

Moby wrap

• Caractéristiques

La marque Manduca fait une offre très intéressante aux monitrices de portage (pas comme les concurrents…) et en plus d’avoir le porte-bébé Manduca à moindres frais, une écharpe Moby est offerte !

C’est une écharpe américaine fabriquée en Thaïlande. Le côté américain, on le sent bien au design d’une de leur collection, à l’effigie des grandes équipes de base-ball… Heureusement, la mienne est unie 🙂 Sans être mauvaise langue, il faut reconnaître que parmi la cinquantaine de modèles disponibles (bio, anti-UV, réversibles, ourlets de couleur…), certaines sont jolies.

Le côté américain, on le retrouve aussi avec cette grosse étiquette cousue sur une pointe rappelant les règles de sécurité à observer. Comme pour la Boba wrap, la marque semble se prémunir d’éventuelles attaques en justice en cas d’accident.

La marque utilise du coton Bio certifié Oko-Tex 100, garanti sans matière nocive pour la santé.

Leurs prix varient entre 47$95 et 62$95, soit entre 37 et 49€, ce qui la rapproche également de la Boba wrap.

Les Moby wrap sont utilisables de la naissance à 16kg (mon œil !)

Le milieu est marqué d’une étiquette mais les ourlets de ce modèle ne sont pas différentiables.

Comme pour quasiment toutes les écharpes extensibles, les pointes sont très longues (80 cm)

Sa largeur est de 62cm et n’atteint que 70cm lorsqu’on tire sur le tissu. C’est donc une écharpe étroite, à quelques centimètres près la plus étroites de celles que j’ai testées. Pourtant, sa largeur d’origine, 62cm, la rend suffisamment enveloppante pour être utilisée avec un grand bébé, contrairement à la Boba qui est vraiment étroite dès le départ (10 cm de moins tout de même)

Elle mesure 4m60 et n’est que très peu extensible en longueur, comme ses cousines Tricot-Slen et By Kay, qui ne contiennent pas non plus d’élasthanne.

Ce qui la différencie également des deux précédemment citées, c’est sa densité. En effet, elle est plus lourde (environ 770gr contre 590gr pour la By Kay et 722gr pour la Tricot-Slen qui mesure un mètre de plus)

Le site de Moby est extrêmement détaillé à propos des bienfaits du portage et propose même des activités péri-portage comme le massage, le fitness (genre yoga). On y trouve également des vidéos pour apprendre les nouages…

Les consignes d’entretien sont les suivantes : lavage en machine à basse température, repassage deux points, sèche-linge à basse température.

• Essayage

Puisqu’il s’agit d’une extensible, un mot d’abord de son extensibilité. Puisqu’il est impératif de comparer ce qui est comparable, je ne parlerais que des écharpes qui ne contiennent pas d’élasthanne, c’est-à-dire de celles qui ne sont pas extensibles en étoile, mais juste en largeur et en diagonale. Si je devais les classer de la plus à la moins extensible, je dirais que la By Kay est très souple, très extensible en largeur, bien extensible en diagonale et très légèrement en longueur. La Tricot-Slen est également très extensible en largeur, assez extensible en diagonale mais très peu en longueur. Quant à la Moby, elle est modérément extensible en largeur, assez raide en diagonale et pas du tout en longueur. C’est donc la moins extensible des 3.

Son tricot serré, qui la rend plus lourde, et sa raideur (relative pour une extensible) n’en font pas une écharpe très agréable à manipuler. Le réglage est rendu fastidieux par le manque d’élasticité et son côté glissant qui empêche de garder un bon ajustement tout au long du nouage.

Je dois vous avouer que j’ai peu testé cette écharpe en conditions réelles. D’une part, mon porté dépasse largement les 11kg et d’autre part il y a tellement de merveilles à tester qu’on ne va pas non plus s’acharner avec des écharpes peu inspirantes. Donc je ne vais pas m’appesantir davantage sur le confort et le maintien. De ce que j’en ai vu, le porté a rapidement tendance à baisser d’un étage, ce qui fatalement entraîne des douleurs pour les épaules du porteur qui doit compenser.

Pour conclure, voici donc une écharpe « extensible » qui présente à mes yeux bien peu d’intérêt.

Photos à venir

Publicités

5 commentaires sur “Moby wrap

  1. La moby est très utilisée ici (aux US), elle n’a pas pour autant bonne publicité mais c’est la plus connue et la plus abordable de ce que je comprends. A priori la plupart des américaines (bon je fais des généralités hein) s’arrêtent à la Moby en matière de portage en écharpe ensuite elles passent à l’ergo. Et de ce que j’ai compris la Boba wrap c’est anciennement la Sleepy Wrap, donc ils n’ont rien inventé non plus, juste racheté une marque…

    • Merci pour ton commentaire, c’est très enrichissant d’avoir un retour sur la manière dont elle est utilisée dans son pays natal !

      Pour la Sleepy, devenue Boba en effet, je ne sais pas à qui elle appartenait auparavant, mais clairement, elle ne joue pas dans la même catégorie. Et du coup, si les américaines passent à l’ergo dès qu’elles en ont l’occasion, c’est sûr qu’elles y gagneraient à utiliser la Boba plutôt que la Moby, elle est quand même beaucoup plus agréable et offre un intérêt certain 🙂

      • Quand j’ai découvert la Boba wrap j’étais encore en France et mon fils déjà trop grand je pense, pour un prochain bébé je tenterai peut être…

        Aux US je pense que tout est dans la notoriété… Les références sont (par ordre de popularité) : Babybjörn, Ergo, Moby
        En tous cas c’est l’impression que ça me donne…

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s