Galerie

Le LocoMoloko – mei-taï de Ptitsy Moloko

• Caractéristiques

Il y a quelques temps, sur le groupe de la grande portebébéthèque communautaire de Facebook, Cécile, la créatrice des mei-taï Ptitsy Moloko, a très généreusement proposé de faire voyager une de ses créations. Autant vous dire que mon esprit testeur s’est inscrit en premier ! D’autant que j’avais envie, en ces temps où le portage n’a plus trop les faveur du concerné, de revenir aux mei-tai.

J’ai pu le garder 5 jours, au cours desquels nous l’avons utilisé comme à l’habitude, pour notre heure et demi de marche quotidienne, ainsi que quelques essayages à la maison. Je l’ai testé exclusivement en portage dos avec mon 16 mois – 12 kg.

Quelques informations d’abord sur cette marque encore peu connue :

Cécile, maman porteuse couturière, fabrique des mei-tai depuis déjà 5 ans, à la recherche d’un confort et d’une qualité optimum. Elle utilise un tissu sergé brisé bio (de chez Colimaçon) et les tissus imprimés sont en coton ou en lin de qualité. Pour le rembourrage, elle utilise une mousse hypo-allergénique. Les fils sont quant à eux fabriqués en France et, de même que les pressions en résine, ils sont certifiés Oko-Tex, c’est-à-dire sans substance nocive pour la santé. Ptitsy Moloko prend soin de vous et de votre bébé.

Les mei-tai Ptitsy Moloko sont utilisables d’environ 4 mois à plus d’un an. A partir d’un an, il existe un format toddler.

En fonction des modèles, les prix varient de 89 à 119€.

Pour l’entretien, on respectera les mêmes consignes que pour les écharpes tissées en coton : lavage en machine à 30°, avec une lessive écologique de préférence, et séchage à l’air libre (à l’abri du soleil ou de la lune).

L’homologation du produit en prévu en 2013 !

Voici les dimensions en image :

• Essayage

Difficile de parler d’un moyen de portage que l’on n’a eu que 5 jours entre les mains. Pourtant, il ne m’a pas fallu longtemps pour me rendre compte à quel point le Ptitsy Moloko est confortable. Il offre à la fois la simplicité d’utilisation propre aux mei-tai – et d’autant plus aux mei-tai rembourrés qui limitent la nécessité d’être précisément réglés – et le confort d’un porte-bébé préformé, avec lequel les épaules sont rarement malmenées et le poids du bébé bien réparti, tout en permettant de porter à la hauteur qui nous sied. Pour ne rien gâcher, son tissu est doux, moelleux et épouse bien le corps du porté. D’autre part, après quelques séances de « tagada » (= cheval), je peux vous dire qu’il ne glisse pas.

Mon bébé a pu prendre une position confortable pour lui aussi. Miracle, il n’a même pas râlé quand nous avons fait la queue pendant une demi-heure à la poste ! Il a même accepté que je m’accroupisse pour m’occuper de son grand frère, ce qui est rarement possible. Coïncidence ? Je ne sais pas, mais une chose est sûre c’est qu’il a lui aussi apprécié ce porte-bébé, dont l’assise, bien profonde, a semblé lui convenir. Je regrette juste que les bretelles ne soient pas un peu plus larges afin de mieux les étaler sous ses genoux.

J’ai été, au tout début, un peu décontenancée par la différence de largeur de la ceinture car j’avais l’impression de ne pas pouvoir la régler de manière égale au moment du double nœud. Mais c’est finalement une habitude qui se prend vite et cela en fait même une ceinture extrêmement agréable, qui épouse bien les hanches du porteur avec sa forme légèrement arrondie.

La capuche est un peu trop haute à mon goût, les attaches ont tendance à se prendre dans la croix des bretelles, ce qui n’est pas gênant pour le portage, sauf si vous avez un besoin urgent de protéger la tête de votre bébé d’une pluie torrentielle (un truc qui arrive souvent ces jours-ci ^^). Il faut donc y prendre garde lors de l’installation et du coup ce léger inconvénient deviendra un avantage certain pour attraper et remonter la capuche sans qu’il soit nécessaire de se contorsionner !

Quoiqu’il en soit, on sent que ce mei-tai est conçu avec amour avec ses petits plus (les bretelles que l’on peut raccourcir pour éviter qu’elles traînent par terre au moment de l’installation, un attache-doudou) bien pensés qui ne viennent pas pour autant surcharger le porte-bébé avec des matières autres que le tissu. Ça, on aime !

En conclusion, si les dimensions de mon porté étaient parfaites pour l’essai de ce mei-tai, je doute qu’avec un bébé de moins d’un an il soit aussi facile d’utilisation (mais heureusement, Ptitsy Moloko pense à tout et travaille activement sur une version réglable que vous pouvez découvrir ici !). Le tablier est assez haut, l’assise est bien large et non réductible. Néanmoins, avec un bébé à la bonne taille 😉 ce mei-tai est parfait pour un portage quotidien simple, rapide à installer et confortable pour tout le monde. Il est tellement agréable à porter que je le garde sur moi, même sans bébé 😛

Publicités

8 commentaires sur “Le LocoMoloko – mei-taï de Ptitsy Moloko

  1. Pingback: Ptitsy Moloko « Port'Angelot

  2. Pingback: Conversion d’écharpe des Teinturiers Geeks | Aux Portes de Bébé

  3. Pingback: Mei-Tai Tout Contre Moi | Aux Portes de Bébé

  4. Pingback: Obimama | Aux Portes de Bébé

  5. Pingback: Mei-Tai Bamberoo | Aux Portes de Bébé

  6. Pingback: Mei-tai Yuha Mama’s | Aux Portes de Bébé

  7. Pingback: FlyTaï de Fidella | Aux Portes de Bébé

  8. Pingback: HelllooOooo | Aux Portes de Bébé

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s