Galerie

Linuschka Dahlia Anthracite

• Caractéristiques

Linushcka-Dahlia-Antracite-biface

Linuschka est une marque allemande qui ne produit pas en grosse quantité et a peu de revendeurs, c’est pourquoi, pour découvrir leurs modèles, je vous conseille d’aller directement sur leur site. À surveiller de près car des éditions limitées font parfois des apparitions. Linuschka fait également des slings. C’est une marque très peu connue en France et je remercie chaleureusement Oxana de m’avoir permis d’en acquérir une afin de faire un compte-rendu.

Leurs écharpes ont deux particularités : elles sont composées à 100% de lin naturel et sont toutes fabriquées à partir d’un tissage jacquard, qui permet la réversibilité des motifs.

Les propriétés du lin ne sont plus à démontrer mais parmi celles qui comptent beaucoup pour le portage on peut rappeler qu’il est anallergique, qu’il fait office de régulateur thermique, ce qui le rend agréable et rafraîchissant en été et isolant l’hiver. De plus, il filtre efficacement les rayons UV.

Les écharpes Linuschka existent en 4 tailles : 3m70, 4m20, 4m60 et 5m20. Les prix s’échelonnent de 75 à 90€. Il faut en plus  compter 12€ de frais de port pour la France.

Les écharpes Linuschka mesurent 75 cm en largeur, dans la moyenne haute donc. Leur milieu est marqué par une étiquette discrète portant le nom de la marque. Les ourlets ne sont pas différenciés mais l’écharpe étant « bi-face » il est tout de même aisé de se repérer. Les pointes, quant à elles, mesurent une toute petite vingtaine de centimètres et sont donc de taille « moyenne ».

Le lin utilisé vient du Nord de la Russie, d’une région qui le cultive depuis le VIIIème siècle et dont le climat ne nécessite ni engrais, ni pesticide, ni irrigation à outrance. Les fibres sont ensuite filées en Allemagne et teintés sans substance nocives – en cours de certification Oko Tex 100.

Le lin est une matière très résistante mais aussi fragile en surface. C’est pourquoi il est conseillé de le laver à 40° et de l’essorer à tours réduits, pour réduire les frottements. L’eau ne doit pas être trop calcaire pour éviter d’endommager la fibre.

• Essayage

Linushcka-Dahlia-Antracite-DHI-dosQuand on me dit 100% lin, je ne sais pas trop à quoi m’attendre à la sortie de la boîte. J’ai été d’emblée séduite par la finesse mais surtout agréablement surprise par sa souplesse. De plus, elle n’est pas trop rêche malgré sa composition. Vous comprendrez que j’ai du mal à employer le mot « douceur » car c’est tout de même du lin et, comparée à des écharpes contenant du bambou par exemple, elle ne peut pas rivaliser. Mais nous n’en sommes pas loin.

Je me suis donc empressée de la laver, ce qui ne l’a pas vraiment rendue plus souple. Après un petit séjour dans mon lit et en guise de (joli) plaid de canapé, elle s’est considérablement assouplie et était prête pour les essais.

J’ai rencontré quelques difficultés au nouage (double hamac inversé dos) car, même si l’écharpe fait preuve d’une assez bonne élasticité en diagonale et répond plutôt bien au pli par pli, elle accroche tout de même pas mal et il est difficile de remonter le deuxième hamac sans perdre le réglage du premier. En simple couche, du moins en kangourou, il est beaucoup plus facile de faire un joli nouage bien réglé. En hanche à boucle, serrer la poche est une épreuve de force, même si une fois en place, on est au moins sûr qu’elle ne bougera pas ! Malgré tout, même si la manipulation n’est pas toujours évidente, en s’appliquant, on obtient des nouages esthétiques qui moulent bien le corps du porté, ce qui est très appréciable.

Linushcka-Dahlia-Antracite-oscarJe n’ai pas résisté à l’envie de la tester avec mon grand Babou de 4 ans (19kg), le lin me semblant tout destiné à supporter de lourdes charges, pour tester le maintien. Et il faut reconnaître que c’est impressionnant ! Le nouage ne bouge pas d’un iota et on sent que le poids du porté est parfaitement soutenu, ce qui donne l’impression que les épaules s’en trouvent préservées.-. Testée également avec mon petit modèle et un poupon, j’ai pu faire le même constat sur une durée un peu plus longue. Le maintien est impeccable.

Pour ce qui est du confort, mon ressenti est un peu plus mitigé. Les ourlets, même s’ils sont bien positionnés, et si les pans sont soigneusement pliés en 4, restent assez raides et se font sentir, ce qui est inconfortable à la longue. C’est d’autant plus dommage qu’à part ça, la matière est agréable à porter, légère et aérienne, elle n’est pas étouffante.

N’oublions pas que cette écharpe est toute neuve et que le lin qui la compose demande certainement à être utilisé encore et encore pour gagner en douceur et en souplesse, même s’il s’en tire déjà très bien. Je vais poursuivre mes tests, et j’espère qu’elle voyagera à travers les locations, pour compléter plus tard et vous dire comment elle évolue.

NOTE-Linuschka-Dahlia

Publicités

Un commentaire sur “Linuschka Dahlia Anthracite

  1. Pingback: In progress | Aux Portes de Bébé

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s