Galerie

Oscha Natural Mama

Oscha-Natural-Mama-seule

Oscha est une entreprise familiale basée en Écosse. Leurs écharpes sont tissées en Angleterre et en Irlande mais elles sont pensées et finies en Écosse car la marque est soucieuse d’aider l’industrie locale à se développer, ainsi que de réduire l’impact de leur production sur l’environnement.

Avoir une écharpe de la marque Oscha est un luxe ; pas seulement parce qu’elles sont relativement chères (de 85 à 170€, sans compter les frais de port, qui sont d’une douzaine d’euros supplémentaires) mais surtout parce qu’elles sont produites au compte-gouttes et qu’une fois en ligne sur leur site de vente, il faudra être très rapide pour en attraper une ! Du coup, ce sont des écharpes rares qui sont plus chères encore d’occasion que neuves.

Oscha produit de très nombreux modèles (Alto, Shui Long, Starry Night, Japanese Knot, Eden, Roses…) répartis en plusieurs collections aux noms poétiques (Machair, Winter Solstice, Autumn Equinox, Juliet). Les compositions sont très différentes les unes des autres : tantôt 100% coton, tantôt 20% lin-80% coton ou bien 50/50, tantôt avec de la laine, tantôt avec de la soie tussah… Le lin utilisé est du lin irlandais, le plus fin du monde. Un peu comme les Natibaby, il est difficile de faire des généralités sur ses écharpes. Allez vous perdre avec délice sur leur site pour découvrir leur univers aux mille formes et cent couleurs.

Les seules généralités que l’on peut faire, c’est qu’elles existent en 6 tailles (un petit guide est à disposition sur leur site)

  • taille 2 : 2m70 oscha-guide-des-tailles
  • taille 3 : 3m20
  • taille 4 : 3m70
  • taille 5 : 4m20
  • taille 6 : 4m70
  • taille 7 : 5m20

Les pointes sont de taille moyenne et mesurent une petite vingtaine de centimètres.

En largeur, les écharpes Oscha mesurent environ 70 cm (parfois un tout petit peu moins)

Leur milieu est indiqué par une discrète étiquette. Les ourlets, en fonction des modèles, sont ou non différentiables.

Oscha-sacLes écharpes sont livrées dans un petit sac tissé qui peut servir de sac de transport et avec un mode d’emploi qui rappelle quelques règles de sécurité et décrit les pas-à-pas de l’enveloppé croisé ventral (et préconise de laisser les pieds dans l’écharpe, ce qui est à éviter pour éviter de favoriser le réflexe de redressement) ainsi que la manière dont on monte un sling et y installe bébé. Vous pourrez trouver davantage de nouages sur leur site. Le mode d’emploi donne également les précautions pour l’entretien qu’on retrouve ici.

On peut aussi mentionner que les écharpes sont classées en « grades » en fonction de leur imperfections. Les grade 1 sont impeccables. Les grade 2 comportent de petits défauts que l’on ne voit que si on les cherche et les grade 3 ont des défauts visibles.

Je vais me contenter, pour aujourd’hui, de vous parler de celle que j’ai en ma possession, achetée d’occasion à une vendeuse raisonnable, et créée à l’occasion d’une pré-commande d’une boutique anglaise : la Natural Mama.

• Cabine d’EssayageOscha-Natural-Mama-kangourou-dos

Je vous en parlerai donc pas neuve puisque cette écharpe est une (bonne) occasion. Déjà bien douce et bien souple, cette 100% coton sergé est plutôt dense ; le tissage est très serré et le fil de chaîne a l’air plutôt épais, ce qui lui confère non seulement un aspect de robustesse rassurant mais aussi un côté moelleux et chaleureux qui donne envie de vite l’essayer !

Sa « lourdeur » (en réalité, je l’ai pesée, elle n’est pas si lourde que ça mais c’est l’impression qu’elle donne) la rend très agréable à nouer car elle tient bien en place, autant sous les fesses de bébé que sur les épaules. Sa souplesse et son élasticité (surtout en diagonale mais également légèrement en largeur) sont également des alliés de poids pour un réglage pli par pli très réactif qui permet au tissu de bien épouser le corps du porté. Testée également en hanche à boucle et en double hamac inversé, j’ai pu constater qu’elle était agréablement glissante. Je suis donc conquise par sa facilité à être manipulée.

En terme de confort, je ne suis pas déçue non plus. Même le kangourou avec 13kg de bébé reste agréable. Les ourlets sont très doux sur les épaules et le moelleux de l’écharpe la rend très chaleureuse. Je ne sais pas comment décrire exactement la sensation de bien-être que j’ai ressenti en la portant. L’excellent soutien qu’elle apporte fait presque oublié qu’on porte ! Cette sensation est décuplée avec un nouage double couche.

Enfin, pour ce qui est de la tenue, nous avons bravé vents et tempêtes aujourd’hui pour pouvoir vous en parler ! Et je dois dire que le jeu en valait la chandelle, que là, OUI !, la réputation et l’engouement des porteurs pour Oscha me semble très justifié. Ça faisait longtemps que je n’avais pas ressenti à la fois autant de légèreté dans mon portage et un soutien aussi convaincant. Nous avons même pu courir (pas trop vite) avec le grand pour arriver à temps et voir la Tour Eiffel s’illuminer, le nouage n’a pas bougé d’un iota. Ce qui est impressionnant, c’est de n’avoir jamais eu, en une heure de marche, plutôt soutenue, la sensation qu’il fallait toucher à quoique ce soit ou que l’écharpe était gênante.

En conclusion, la Natural Mama rejoint le trio de tête de mes écharpes préférées. Si elle avait été un poil plus fine, elle aurait certainement détrôné la Paisley Smaragd et la Pune que j’aime tant. A défaut d’être aussi fine, elle a une onctuosité sans pareil et offre des prestations remarquables.

En Bref

oscha-coton-echarpe-tissee

Publicités

12 commentaires sur “Oscha Natural Mama

  1. Pingback: Oscha Shui Long Scarista | Aux Portes de Bébé

  2. Pingback: Demandez le programme ! | Aux Portes de Bébé

  3. Pingback: Pollora Anteia | Aux Portes de Bébé

  4. Pingback: Sling Oscha Shui Long Moloka’i | Aux Portes de Bébé

  5. et concernant les teintures ? certifiées non toxiques ??? j’hésite, elles sont si belles ! vivant en Guyane mon petit bout y sera très souvent quasi nu (bambou-coton serait le mieux avec la chaleur et l’humidité non ?), du coup j’hésite à simplement prendre une didymos pour la sûreté du oeko-tex…
    j’ai déjà une écharpe mais en synthétique donc j’aimerais quelque chose de plus sain tout en restant ultra léger… si vous avez un conseil je suis preneuse !!! Surtout qu’il a une peau hyper réactive et que c’est un sacré gigoteur et destiné à devenir grannnnnnnnnd en peu de temps (donc on fait dans la double couche en général… 5m20 donc je suppose ?).

    Merci pour votre site qui m’a permis en plus de choisir l’emeibaby quand je me torturais pour trouver un préformé pour que les grands-parents (à qui on donnera des bases de physio) portent aussi (et moi quand je suis seule et que je veux porter au dos… parce que l’écharpe à dos seule j’ai toujours un peu peur tant qu’il est petit).

    • Bonjour Ti Guyane,

      C’est une très bonne question à propos des teintures, c’est vrai que je ne l’ai pas précisé ! Les écharpes Oscha ne sont pas certifiées Oko-Tex à en croire leur site mais ils affirment tout de même ne pas utiliser de substances toxiques et proposer des solutions bio. Dans quelle mesure ? C’est flou !

      Pour la matière, moi je suis fan du bambou donc je vais pas vous contredire. Mais vous pouvez aussi miser sur le lin et le chanvre, qui sont légères et respirantes.

      Pour la taille, tout dépend de votre gabarit, mais on peut faire du double couche avec écharpes bien plus courtes (article en cours de rédaction). Si vous êtes de taille et de gabarit moyen, je vous conseille de vous tourner plutôt vers du 4m20, 4m60, moins on en a, mieux on se porte là où il fait chaud 🙂

      Enfin, merci pour votre retour sur le Blog, j’espère que l’Emeibaby vous a donné entière satisfaction 🙂

      @ bientôt et bon portage !

      • Merci beaucoup pour la réponse ! Finalement j’ai opté pour une didymos (comme ça je serai tout à fait sereine quand il y sera nu :p)… avec du lin comme conseillé et plus courte qu’au départ (taille 6, donc 4m70 quand même… pour être sûre, mon conjoint étant très grand, on ne sait jamais s’il finit par s’y mettre !).

        Je l’attends avec impatience pour tester tout ça, merci encore et oui oui oui l’Emeibaby est trop bien (c’est le papa qui le monopolise d’ailleurs…) !!! Concernant l’Oscha… je craquerai peut-être quand même v_v il y en a une Ivoire avec un mélange bambou-lin-coton qui m’intrigue… On verra.

        Encore une troisième fois merci, sachez qu’en plus j’ai conseillé votre site à une amie un peu perdue et qu’elle a beaucoup apprécié vos synthèses et conseils ! 😉

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s