Galerie

Kokadi Patara Elephant

patara-lulu-content• Caractéristiques

Kokadi est une marque allemande qui produit exclusivement des écharpes en tissage jacquard, fabriquées en Allemagne. Baptisée par la fille de la créatrice, qui répétait ce mot à longueur de journée, Kokadi a vu le jour en juillet 2010 en sortant son premier motif : les étoiles. Depuis, il y en a eu bien d’autres (les éléphants, la Mélody, les tortues, les chats…), tous avec des couleurs plus éclatantes les unes que les autres.

Outre un coton 100% bio cultivé à la main et sans substance nocive en Turquie, les teintures utilisées par la marque sont labellisées GOTS (sans métaux lourds). Par conséquent, le tissu – qui n’est à aucun moment traité chimiquement – est « skin-friendly » pour les bébés et les parents 😉

Les Kokadi existent en 5 tailles, sachant qu’elles sont souvent plus longues que ce qui est annoncé :

  • taille 3 : 3m20
  • taille 4 – 3m70
  • taille 5 – 4m20
  • taille 6 – 4m70
  • taille 7 – 5m20

En largeur, elles mesurent un bon 70 cm, comme la plupart des écharpes. Leurs pointes sont assez longues et font environ 35 cm.

Le mode d’emploi livré avec l’écharpe est magnifique. En allemand, certes, mais magnifique. Beaucoup de belles et grandes photos, avec des beaux bébés, de beaux porteurs et surtout de belles écharpes. On y trouve les pas-à-pas des nouages kangourou et enveloppé croisé devant et au dos, le double hamac dorsal, le hanche à boucle, ainsi que l’explication de la méthode pour passer bébé au dos en cigogne ou pas la hanche.

Pour l’entretien, un trempage d’une douzaine d’heures, un lavage à 30° et un séchage à l’air libre suffiront. A noter que les Kokadi ne rétrécissent pas lors du premier lavage.

• EssayageA-la-Gare

La Patara et moi, c’est une histoire qui commence mal. Uniquement en précommande sur le site de Kokadi, la fabrication a été repoussée de mois en mois et je ne l’ai finalement reçue que 6 MOIS après son achat ! J’en étais presque lassée avant de l’avoir… mais heureusement son turquoise magnifique a su me consoler. Et puis c’est une histoire qui continue mal, à cause d’une erreur de ma part : tellement impatiente de l’utiliser, j’ai zappé l’étape du trempage / lavage. Du coup, même si l’écharpe semblait avoir toutes les qualités requises pour un portage agréable – plutôt fine et assez souple – je n’arrivais pas à faire des beaux nouages, avec un pli par pli bien moulant et un réglage qui reste bien en place (en témoigne la photo ci-contre). La différence une fois trempée / lavée a été évidente. L’écharpe a vraiment gagné en élasticité, ce qui a fini de nous réconcilier. Comme quoi, l’entretien a vraiment une importance capitale !

kokadi-patara-kangourou-dosDonc une fois vraiment prête à l’emploi, ma Patara a perdu un chouille de souplesse (normal après le lavage) mais je la trouve néanmoins plus facile à régler ; ayant gagné en extensibilité, elle répond mieux au pli par pli. Ainsi, en kangourou, je la trouve agréable à manipuler, même s’il faut vraiment s’appliquer pour obtenir un réglage harmonieux sur toute la largeur de l’écharpe, les ourlets me posant régulièrement problème. En revanche, ça se corse lorsqu’il s’agit de faire un nouage à double couche. Remonter le second hamac est rendu délicat par le fait que l’écharpe accroche et ne glisse absolument pas. Le hanche à boucle, que je n’ai réalisé qu’avec poupon, ne doit pas être évident non plus avec un vrai sujet, qui pèse et qui gigote. A force de la regarder et de la toucher pour comprendre comment une écharpe, qui à priori est pleine de qualités (douceur, souplesse…), peut être aussi décevante au moment du portage, j’ai émis l’hypothèse que cela pouvait venir des motifs massivement présents car partout où il y a des éléphants, le tissage n’est quasiment plus du tout élastique.

Au niveau du confort, et ça ira de paire avec le maintien, je n’ai pas été satisfaite non plus. Paradoxalement, l’écharpe accroche lors de l’installation et ne glisse pas sur elle-même, alors qu’elle a vraiment tendance à glisser une fois le nouage installé. Le réglage se perd rapidement, et elle ne résiste toujours pas aux gesticulations d’un lardon de 12kg passés. De fait, le tiraillement que l’on ressent sur les épaules faute de pouvoir conserver un bon corps à corps et une hauteur de portage convenable, oblige à réajuster fréquemment. Manifestement, elle ne réagit pas bien au poids de mon porté. Peut-être est-elle définitivement plus adaptée à un porté dont le poids ne dépasse pas 9-10k ? De plus, pour une écharpe de cette densité, elle n’apporte pas la petite touche moelleuse qu’on est en droit d’attendre et se fait trop nettement sentir sur les épaules.

En conclusion, je n’ai toujours pas décidé si je laissais sa chance à cette écharpe, qui esthétiquement me séduit beaucoup, avec un éventuel hypothétique futur petit porté ou bien si je m’en séparais faute d’arriver à m’entendre avec elle. Notre relation est compliquée depuis le début et je pense qu’elle le restera…

NOTE-Kokadi-Patara-Elephant

Publicités

9 commentaires sur “Kokadi Patara Elephant

  1. je comprends pas pourquoi tu mets 7/10 à lire tous ces défauts! maintenant c’est la mode des echarpes design il ne faut pas non plus que ça prenne le pas sur le confort et que la beauté d’une echarpe aveugle notre jugement ! c’est que mon avis perso!

  2. 7/10 c’est plutôt pas une bonne note par rapport à mes autres évals 🙂 Elle est derrière la Le Caire Hoppediz ou la LLA et égalité avec la Louise. Les seules derrière elles sont La Mauvein, la Mister X et la Lotus dont je n’ai vraiment jamais su rien faire. Bref, c’est cohérent dans mon classement car elle est a des défauts, certes, mais c’est pas non plus une écharpe importable ! Mes notes sont des moyennes de plusieurs critères et il se trouve que son toucher est séduisant, ce qui rattrape un peu le reste. D’ailleurs, si j’hésite à m’en séparer, c’est qu’elle n’est pas si catastrophique que ça !

    Ce n’est clairement pas la mode qui me guide dans mes appréciations mais bien des exigences personnelles devenues assez pointues au fil des tests. Et je prends aussi en compte que je n’ai pas toujours toutes les cartes en main (ici, un bébé sûrement trop lourd)

    Cela dit, je me suis déjà fait la réflexion que des notes /10 ne font pas suffisamment ressortir les écarts entre les unes et les autres… mais je ne vais pas refaire près d’une trentaine de tableaux. Tant pis.

  3. Bonjour,

    Je me permet de reagir car je ne partage pas du tout ton point de vue, certe je ne doute pas que tu ai manipulé, touché ou testé plus d’écharpes que moi mais pour le coup il faut que je m’exprime.
    Mon loulou fait 16 kilos et le maintient est tres bon apres la « elephant » je l’ai testé dans un autre coloris peut etre que cela a un impact? Je l’ai testé en sling dos pour faire mon ménage et je n’ai pas été decue.
    Apres les models étoiles sont aussi plus epais (j ai une gold star) elle répondrait peut etre plus a tes attentes?pour avoir testé plusieurs model les tissages en fonction des motifs sont tres differents comme pour les didy par exemple.
    Quand au 2eme hamac je trouve qu’il se remonte presque tout seul et que le serrage se ferait presque du petit doigt.

    • Bonjour Céline,

      Mais tu as très bien fait d’intervenir, je trouve ça intéressant de lire des avis différents ! Surtout sur un critère objectif comme le soutien / maintien. Tu dis l’avoir testé en « sling dos », c’est-à-dire ?

      Pour avoir testé quelques modèles de Geckos de chez Didymos, je sais à quel point la teinture peut faire une différence énorme. Une écharpe peut-être radicalement différente d’une couleur à l’autre. Alors peut-être que la Elephant bleu turquoise est « spéciale », tant du point de vue de la facilité d’installation (car vraiment, j’ai toujours eu beaucoup de mal à remonter correctement ce second hamac) que du point de vue du maintien 🙂

      C’était ma première Kokadi, et comme je n’aime pas rester sur une déception, surtout avec une marque qui a aussi bonne réputation !, je vais acquérir une Diorite incessamment sous peu.

      Merci pour ton commentaire 🙂

  4. coucou Klarysse! Je ne donnerai pas de point de vu technique étant donné que je n’ai jamais testé de kokadi! mais je retiens je cite « avec un éventuel hypothétique futur petit porté »…humm cela pourrait vouloir dire que tu ne te sens pas prête a arrêter le portage avec tes 2 loulous ? 😀 !! Alors peut-être aura -t-elle une autre chance ?!

  5. Pingback: Kokadi Diorite Stars | Aux Portes de Bébé

  6. Pingback: Kokadi Pax (coton / chanvre) | Aux Portes de Bébé

  7. Pingback: Kokadi TaiTai / Flip | Aux Portes de Bébé

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s