Galerie

Kokadi Pax (coton / chanvre)

.

kokadi-peace-seuleQuand j’ai dit que je n’étais pas fan de Kokadi (après le test de la Patara Elephant), on m’a dit : « C’est normaaaaal, tu ne connais pas leur chanvre !« . Alors, un peu réconciliée après le passage de la Diorite Star, je me suis mise en quête d’une Kokadi contenant du chanvre. Et ce n’est pas chose facile étant donné que ce sont uniquement des éditions limitées, plutôt rares, et donc plutôt chères, aussi bien d’occasion que neuves d’ailleurs.

Début juillet, une boutique américaine, Paxbaby – dont je vous recommande le blog par ailleurs – a eu l’exclusivité d’une nouvelle écharpe en chanvre Kokadien, la Pax. Un remake de la Peace, mais en violet et sans lin. Comme au bon vieux temps, j’ai passé ma soirée à « stalker » – c’est-à-dire guetter derrière mon ordinateur – qu’elles soient en ligne, prête à bondir.

J’ai reçu mon paquet quelques jours après, donc très rapidement. Mais avec la désagréable surprise de la visite du facteur me tendant un petit papier jaune : les frais de douane. Première mauvaise surprise. Sachez-le, lorsqu’on commande aux USA, cela est de plus en plus fréquent et augmente considérablement le prix de l’écharpe (de 64€ pour être précise), déjà chère au départ : 230$, soit environ 240€ en tout pour une taille 6… ! Autant vous dire qu’on est dans l’écharpe de luxe de chez luxe… en théorie.

Alors, valait-elle le détour ? Voici mon compte-rendu.

Ses particularités : des ourlets différenciables (un noir / un violet) et sa réversibilité totale – comme toutes les jacquards me direz-vous – qui permettent d’une part de varier les plaisirs et d’autre part de bien distinguer les deux faces de l’écharpe lors de l’installation. C’est également une écharpe qui fait partie des plus larges que j’ai possédées puisqu’elle mesure, à plat, 78cm de large ! Une écharpe à bambins…

kokadi-peace-filsJe commencerai par dire que lorsqu’on paye une écharpe cette somme, on s’attend à une qualité irréprochable. Malheureusement, ce n’est pas le cas de mon écharpe, où plusieurs fils s’échappent des ourlets… dont quelques-uns sévèrement accrochés. Première déception. En revanche, aucun défaut de tissage n’est à déplorer – ou bien alors vraiment minimes – comme ça a pu être le cas sur d’autres écharpes de la même série. Kokadi semble devenir coutumière du fait et les utilisatrices se plaignent de défauts de plus en plus fréquents…

kokadi-peace-eglise-installationSachant qu’elle est composée à 50% de chanvre, je ne m’attendais pas à recevoir une écharpe douce et de toute souplesse d’entrée de jeu. Ça n’a donc pas été une déception, cette fois, de trouver une écharpe plutôt lourde (bien que pas épaisse) et raide à la sortie du paquet. Cet état de fait s’est arrangé bien plus vite que je n’aurais pensé : un lavage et un petit séchage en machine à basse température, quelques nuits de cododo et quelques nouages plus tard, elle est devenue douce et souple, très agréable au toucher.

Ce n’est donc pas du tout l’écharpe raide à laquelle je m’attendais et son élasticité est diagonale est assez concluante. Malgré tout, je ne la trouve pas évidente à manipuler (tout est relatif, sachant qu’elle contient du chanvre, matière réputée rêche et épaisse, elle s’en tire pas si mal). En fait, son plus gros défaut à mes yeux est qu’elle est trop tonique – ce qui peut être une qualité pour d’autres ! Lekokadi-peace-chanvre-hanche-a-boucle pli par pli demande donc de procéder méthodiquement (pour gérer la largeur qui fait des pans épais à maintenir) et avec vigueur, et même avec un porté de bon poids il faut vraiment s’appliquer pour obtenir un joli nouage sans pli. En revanche, ce qui est très agréable lors de l’installation, c’est qu’elle n’accroche pas du tout et permet de remonter aisément son second hamac lors des nouages dos à deux couches. Pour le hanche à boucle, il faudra y mettre un peu plus de cœur et il est plus facile à faire avec un petit anneau (taille M).

Niveau maintien, elle est irréprochable, on le sent ferme et indéfectible. Une fois installé, si le nouage est bien ajusté, on peut être sûr que l’écharpe ne glissera ni ne pochera. Même sur un long moment.

kokadi-peace-eglise-clochesLà où le bâts blesse, c’est en ce qui concerne le confort. Rapidement, je trouve les ourlets très présents sur les épaules – certainement à cause du manque de moelleux de l’écharpe – et c’est inconfortable pour le porteur, surtout en été et en tee-shirt ! A voir si en hiver cette sensation est aussi présente…

En conclusion, je dirais que j’attendais peut-être trop de cette écharpe et que je suis déçue. Elle ne correspond pas à ce que j’aime habituellement, manquant de fluidité mais surtout de confort. C’est d’autant plus dommage qu’elle correspond mieux (de par sa largeur et la matière de sa composition) au portage d’un bambin que d’un petit bébé.

NOTE-kokadi-pax

Publicités

2 commentaires sur “Kokadi Pax (coton / chanvre)

  1. Pingback: Pollora Anteia | Aux Portes de Bébé

  2. Pingback: Kokadi TaiTai / Flip | Aux Portes de Bébé

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s