Galerie

Sling Zolowear

Sling-Zolowear-poche-logo

Zolowear est une marque américaine qui existe depuis 2001 dont le slogan est « Babys aren’t the only ones who drool over our slings » (Les bébés ne sont pas les seuls à baver sur nos slings). Fondée par Mark et Rebecca, parents de 4 enfants et porteurs depuis l’an 2000, ils sont devenus fabricants de slings, mais aussi de tubes. Tous leurs produits sont fabriqués aux Etats-Unis, plus précisément au Texas.

Les slings Zolowear existent en différentes matières : coton bio, coton, mailles et soie. Bien peu d’informations à ce propos sur leur site, aucune précision sur les labels ou certificats dont bénéficie le tissu.

Chose rare, les slings Zolowear existent en 5 tailles (d’extra small à extra large), vous trouverez un guide pour vous aider à choisir celle qui vous convient sur leur site (les seconds tableaux étant en kilos et en cm).Sling-Zolowear-Plis-Patte

Enfin, on a le choix entre les plis cousus (pleated) ou non cousus (gathered / classic), mais à vrai dire la deuxième catégorie ne ressemble pas vraiment aux plis non cousus tels qu’on les connaît en Europe, chez des marques comme Didymos ou LLA. Ils ressemblent davantage aux plis cousus comme le BBslen… La vraie différence entre les deux modèles est, semble-t-il que les pleated (à plis cousus donc) sont en fait rembourrés au niveau de l’épaule, contrairement au gathered, non cousus. Vous me suivez ?

Niveau prix, pour les slings en coton, il faudra compter entre 79 et 89$ en fonction du modèle, soit entre 59 et 66€ environ.

Particularité : sur la face blanche (car le tissu n’est pas réversible), au niveau de la pointe, est cousue une grande poche, qui se ferme grâce à une fermeture éclair.

Sling-Zolowear-seul-deux-facesLe modèle que j’ai eu en test, généreusement prêté par Delphine (merci encore ! et mille pardons pour l’avoir monopolisé aussi longtemps) est une version non rembourrée, à plis malgré tout cousus. Elle me l’a prêtée à l’occasion de la sortie de la PESN (Petite Écharpe sans Noeud de JPMBB), le premier sling français au tissu stretch, car les Zolowear sont composés de 97% de coton et de 3% d’élasthane. C’est donc un tissu très différent de ce que l’on connaît traditionnellement avec les gammes en sergé ou en jacquard. C’était l’occasion de comparer ces deux slings.

Premier constat : au niveau élasticité, on repassera. Bien que très proche de la composition de la Tula Wrap (4% d’élasthane), l’extensibilité du tissu Zolowear est à peine perceptible. Uniface, et donc non réversible, le sling est plutôt fin dans son ensemble et il coulisse agréablement dans les anneaux de taille L. Pourtant, mystère, lorsqu’il s’agit de desserrer l’installation, en soulevant, comme on le fait d’habitude, l’anneau du dessus, il est quasiment impossible de faire venir le tissu. En portage, on ne sent pas cet effet propre aux tissus stretch qui donne l’impression que les corps du porteur et du porté fusionnent. Pour autant, on sent tout de même un poil plus de souplesse qu’une écharpe tissée traditionnelle, mais il faut vraiment être concentrée !

Sling-Zolowear-portageDeuxième constat, cette drôle de patte à plis pliés / cousus, quoiqu’en dise la marque, mais non rembourrée, demande quelques tâtonnements pour trouver la place qui lui convient sur l’épaule. La positionner est moins instinctif que les autres slings, même si je prends comme point de comparaisons des plis cousus comme Natibaby ou Néobulle. Avec le Zolowear, il est vraiment impossible de déployer le tissu sur l’épaule. Il n’est donc pas évident que toutes les morphologies s’en trouvent satisfaites et j’aurais tendance à penser que ce type de couture sied mieux à des épaules à tendance tombantes ou à de petites carrures qu’à des épaules carrées ou larges. Mais seul un test peut révéler si vous êtes ou non fait pour ce type de pli.

Enfin, pour ce qui est du confort et de la tenue, le Zolowear est assez surprenant car même avec un très grand et ses 15kgs, le tissu, après réglage, ne glisse pas du tout dans les anneaux et une fois la bonne position trouvée pour la patte, le sling est assez confortable. Oui, j’avoue, je ne m’attendais pas à ça ! Néanmoins, je ne vous cache pas que ma préférence ira, pour porter un petit, à la PESN, et pour un plus grand à une écharpe tissée plus « traditionnelle ».

Il ne me reste qu’à tester le modèle avec épaule rembourrée, donc j’ai eu de bien mauvais échos, pour faire la différence.

Publicités

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s