Galerie

Uppymama

.

A la découverte de l’univers des écharpes tissées mains

uppymama-midnight-seule

Depuis quelque temps, je n’avais plus le goût à décortiquer les sensations offertes par la multitude d’écharpes tissées. J’avais un peu l’impression d’avoir fait le tour de la question, et toutes les nouvelles marques inaccessibles ne m’attirent pas plus que ça. Mais c’était sans compter pousser un peu malgré moi la porte des écharpes tissées main.

C’est un orteil que je pose dans ce monde, mais le gros. Car si – pour le moment – je n’ai testé qu’une seule écharpe tissée à la main dans le cadre d’une production vraiment artisanale, il s’agit quand même de la plus connue : une Uppymama. Uppymama, c’est une entreprise américaine délocalisée au Canada, créée par Nancy en 2010. Elle est rejointe plus tard par Betty. L’engouement pour les Uppymama est tel qu’elles ont décidé récemment de faire également des écharpes tissées machine.

uppymama-midnight-kangourouJe vais vous parler un peu de l’After Midnight, cette édition exclusive pour une boutique en ligne américaine (PaxBaby), vendue très cher (1000$) dans le but de donner à des associations caritatives. Elle m’a été très généreusement prêtée par Caroline, de l’association Les bébés des Capucine et c’est encore un joli cadeau qu’elle me fait là !

Mais je vais d’abord profiter de l’occasion pour vous emmener explorer brièvement le monde du tissage à la main, passionnant.

On va pas se refaire l’histoire du métier à tisser, vous pouvez la trouver ici en vidéo.

On va pas se faire non plus la liste exhaustive de toutes les armures de tissage qui existent… mais juste rappeler que le tissage est un entrelac de fils verticaux, le fil de chaîne, et de fils horizontaux, le fil de trame. Un des entrelacs le plus fréquemment utilisé pour les écharpes de portage tissées avec des machines, parce qu’il apporte une bonne élasticité en diagonale, c’est le sergé brisé (qu’on appelle encore parfois croisé). L’autre étant le jacquard, une méthode de tissage beaucoup plus complexe nécessitant d’être « informatisée ».

Pour comprendre comment fonctionne le métier à tisser et se représenter le travail titanesque et minutieux du tisserand, je vous suggère ces deux vidéos :

  • Le mécanisme d’installation des fils de chaîne (l’ourdissage) sur le métier à tisser, ainsi que la technique pour faire alterner les fils dessus / les fils dessous en y insérant la navette contenant le fil de trame (sur un petit métier à tisser ici mais instructif)

.

  • Quelques techniques de tissages et les effets esthétiques qu’elles produisent sur le tissu final (ça doit trop envie de s’y mettre !)

.

Voilà comment sont fabriquées les hand woven. 70cm de fils de chaîne, soigneusement alignés à la main, dans lesquels sont insérés plusieurs mètres de fils de trame les uns à la suite des autres. Car si on vous rabâche les oreilles avec le sergé croisé, brisé… sachez que les écharpes tissées à la main le sont avec une armure type toile, la plus simple : le fil de trame passe dessous puis au-dessus du fil de chaîne sur toute la largeur de l’écharpe.

Quelles différences avec les tissées machine ?

uppymama-midnight-kangourou-de-faceComme les écharpes machine, les tissées main sont sensiblement différentes les unes des autres. Du choix de la matière première, à la tension des fils, en pensant par la manière, propre à la tisserande, dont est rabattu le fil de trame, tout créera un tissage unique et des sensations particulières. Mais elles ont tout de même quelques particularités communes :

D’abord, elles n’ont pas d’ourlet sur les bords longs (les biais sont cousus machine). C’est le fil de trame (voir plus haut) qui permet de déterminer la largeur de l’écharpe, sans besoin d’ajouter de couture. Le serrage du bord supérieur lors du nouage est donc particulier. Il s’avèrera inutile de tirer comme un sourd sur l’extrême bordure de l’écharpe pour la tendre, mais il est plus efficace de largement recouvrir la nuque du porté pour serrer un peu plus bas (en cela le fait que les écharpes tissés main soient lignées facilite la tâche car on sait exactement l’endroit où l’on règle).

Le milieu de l’écharpe est quant à lui marqué par un blessing thread, un petit fil de couleur inséré dans le tissage. Un mini arc-en-ciel, présent uniquement sur un bord de l’écharpe, permet aussi de se repérer pendant le nouage.

L’Uppymama que j’ai eu la chance d’avoir en main quelques temps a un fil plutôt épais et rendu un peu râpeux par sa couleur noire. Mais le tissage est très aéré ce qui donne un ensemble plutôt fin. On voit aisément le jour à travers et elle est légère. Elle s’adoucira au fur et à mesure des utilisations mais gardera son toucher assez texturé.uppymama-midnight-enveloppe

Ces éléments lui confèrent tous ensemble une certaine mollesse. Mais avec un nouage fermement ajusté sur toute la largeur de l’écharpe le maintien reste bon pour les nouages à un seul couche, du moins avec un bébé de 5/6kg. Avec un bébé plus lourd, sur un long moment, j’ai des doutes…

Grâce à sa finesse, même avec un petit bébé de pas 2 mois, il est possible de faire des nouages à double couche, comme le double hamac ventral sans que le tissu soit trop encombrant.

Sa relative raideur due au tissage toile, qui procure peu d’élasticité en diagonale, la rend toutefois assez difficile à manipuler dans bien des circonstances. Si la nouer devant en enveloppé-croisé est plutôt facile, l’installer en hanche à boucle (pratique pour allaiter…) s’avère plus problématique. Le tissu accroche et coulisse difficilement sur lui-même. Au dos aussi, c’est une autre paire de manches car il difficile de créer une belle assise tout en ayant un tissu rendu bien lisse sur le dos grâce au pli par pli. Encore une fois c’est avec un tout petit nouveau-né que nous avons pu la porter, donc je peux difficilement en parler pour les autres circonstances de portage… j’aurais aimé savoir comment elle se comporte avec un grand ! Si vous-même avez eu l’occasion de nouer une Uppymama, n’hésiter pas à commenter 😉

Malgré tout, je la trouve très confortable. La sensation d’enveloppement qu’elle procure est très différente de ce que je connais avec les écharpes tissées machine. Son contact avec le corps du porteur est ferme, assez présent et pourtant elle n’est pas particulièrement chaude, ni épaisse. On s’y sent vraiment bien maintenu. Je présume qu’il en est de même pour le porté.

uppymama-midnight-maquillageEn bref : une écharpe unique, qui donne envie d’en savoir davantage sur les écharpes tissées à la main ! Pleine de qualités, elle n’est pourtant pas l’écharpe de tous les jours. Outre le fait qu’on tremble à l’idée de l’abîmer vu le prix (et qu’en plus là c’était un prêt), elle n’est pas toujours aisée à manipuler dans les situations quotidiennes qui prennent parfois l’allure d’urgence avec un nouveau-né 😉 . En revanche, si vous avez le temps de vous appliquer et que vous maîtrisez bien le réglage de l’installation que vous avez choisie, elle est vraiment intéressante !

Publicités

2 commentaires sur “Uppymama

  1. J’ai eu la chance d’avoir cette petite merveille juste après toi entre les mains, avec mon loulou de +/- 10kg. Première tissé main réellement testé

    En ventrale je l’ai adoré ! Comme tu dis elle a ce côté rugueux ais fin tout en soutenant ! enveloppé croisé, double hamac, il n’y a peut être que le kangourou que j’ai moins apprécié
    En nouage hanche j’ai surtout fait le poppin hip carry car justement je trouvais difficile de coulisser le tissu pour le hanche à boucle et je ne parlerais point du nœud coulissant 😉
    Pour le nouage dos et bien … j’ai du y perdre quelques grammes ! du fait de sa rugosité j’ai eu du mal à monter le deuxième hamac, une fois finis c’était assez confortable mais il faut avoir le temps de s’appliquer sur le nouage (en cas d’urgence en choisir une autre à moins de vouloir y perdre quelques cheveux …)
    en une couche je n’ai pas apprécié trop fine

    J’ai tout de même adoré la tester ! J’aime beaucoup son design, ce côté aéré …

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s