Bienfaits du portage

Porter son enfant attire bien souvent la curiosité de l’entourage. Parfois même, se laissera-t-il aller à quelques réflexions reflétant les idées reçues qui se sont développées au cours des derniers siècles : «Tu vas en faire un capricieux», «Il va prendre de mauvaises habitudes», «Il ne sera jamais indépendant», «Il faut l’habituer à être seul»…
Voici quelques arguments, fondés sur des données historiques et études scientifiques, pour présenter le portage sous son meilleur jour :

• Les bébés sont nés pour être portés

– Le porte-bébé serait une des premières inventions de l’humanité, il a près de 2 millions d’années. C’est un « outil » présent, sous différentes formes, dans toutes les civilisations, d’abord pour des raisons de survie.

– Le petit de l’homme naît dans un état de grande prématurité. Son cerveau n’est développé qu’à 25%, contre 80% chez la plupart des mammifères. La grossesse n’est pas réellement achevée, elle doit se poursuivre ex utero encore une douzaine de mois.

L’homme appartient aux primates porteurs / portés actifs (à la différence des marsupiaux qui sont passifs). Cela pourrait d’ailleurs expliquer la station debout, dépourvu d’une toison aussi épaisse que celles des singes, l’homme aurait eu besoin de libérer ses membres antérieurs pour porter ses petits. C’est aussi par cette appartenance qu’on peut expliquer chez les nouveaux-nés le réflexe archaïque d’agrippement (le grasping).

– la nature a mis au point un savant système de régulation de la température lors du peau à peau : le corps de la mère s’adapte aux conditions climatiques et permet ainsi à l’enfant de réguler sa température, ce qu’aucune couveuse au monde n’est capable de faire. Ainsi le portage favorise également la survie des bébés nés prématurément.

La proximité mère-enfant

– Le portage a une incidence bénéfique sur le comportement et les pleurs du nourrisson, notamment grâce à la position verticale qui facilite la digestion ainsi que les rots et diminue le reflux & les coliques, mais aussi grâce au sentiment de sécurité dont bénéficie les bébés portés.

– Cette proximité continue entre la mère et son bébé favorise un développement affectif équilibré : en répondant immédiatement aux appels / besoins de son bébé, sa mère le met en confiance, ce qui permettra à l’enfant de s’éloigner d’elle sans anxiété lorsqu’il sera prêt à se déplacer seul.

– Une étude montre que le peau à peau diminue de 74% l’hormone du stress chez le bébé.

Développement du bébé

– Les mouvements du portage et le fait de voir le monde à hauteur d’homme stimule le système nerveux et le système vestibulaire (qui régule l’équilibre). Ainsi les enfants portés sont généralement plus tôt indépendants physiquement que les autres.

– Le fait de ne pas laisser son bébé allongé sur le dos la majeure partie de son temps permet d’éviter le syndrome tête plate (PPOP = plagiocéphalie postérieure d’origine positionnelle).

• Aspects pratiques

–  C’est économique (sauf si on devient addict)

– C’est bon pour la forme du porteur (un sport en douceur, dont l’intensité croît au fil des kilos de bébé)

– En ville, c’est un moyen de ne plus être gêné par les obstacles et le portage permet au bébé de ne pas être à hauteur des gaz d’échappement.

8 commentaires sur “Bienfaits du portage

  1. Merci pour ce super article !
    Mais pourquoi faut il encore se justifier sur nos choix face àl’entourrage ??? La route est encore longue…

    Samia

  2. J’adore l’article… Merci de rassurer ceux qui en ont besoin, et ceux qui cherchent des arguments pour contourner les reproches du monde autour 🙂

  3. Mais attention à ne pas tomber dans l’excès inverse, et à ne pas culpabiliser les mamans qui ne portent pas… j’ai adoré le portage de ma fille au début, parce qu’elle en avait réellement besoin, et que j’aimais cette proximité avec mon bébé, mais mon dos en compote et le fait que je n’ai pas de manteau de portage pour l’hiver ont eu raison du portage (surtout le dos en compote, en fait). Et là, avec les chaleurs de l’été, et toujours mon dos qui ne supporte pas plus de 20 min de portage, je n’y pense même pas… alors que je trouverai ça très pratique !

  4. Tellement vrai! Merci pour cet article qui ne fait que me conforter dans mon rôle de « maman-kangourou »! La meilleure preuve pour moi c’est d’avoir 2 beaux enfants bien portants et très équilibrés qui ont été beaucoup portés!

  5. Bonjour,
    Je ne suis pas encore maman, mais je m’intéresse beaucoup au portage, surtout depuis que moi et mon ami avons eu l’occasion d’essayer une écharpe avec l’une de nos nièces, il y a deux ans (plusieurs fois dans sa première année).

    Je suis étudiante en master de psychologie. Je tiens également à préciser le point sur le développement affectif équilibré : avant même de se déplacer seul, quand les parents (et pas seulement la mère :-)) répondent aux besoins de l’enfant (que ce soit grâce au portage ou non d’ailleurs), l’enfant met en place ce qu’on appelle une relation d’attachement sécurisée. C’est-à-dire que si par exemple il se fait mal, il sait que ses parents viendront l’aider/le réconforter s’il appelle.
    Attention toutefois aux réponses immédiates systématiques : un enfant (plus âgé hein, je ne parle plus de nouveau-né ici) a aussi besoin de frustration pour se construire : enfant ou adulte, on ne peut pas tout avoir quand on veut. Il doit apprendre que non, il ne peut pas avoir la petite voiture rouge vue au magasin aujourd’hui, mais que le père Noël la lui apportera peut-être…

    Je connais déjà ces avantages du portage, mais j’aimerais aller plus loin, pour moi-même principalement. Est-il possible d’avoir les références des études citées ? Tous les points développés m’intéressent :-).

    Merci.

    • Je vous rassure, l’article parle bien des besoins des tout petits à propos du développement affectif 😉

      Pour davantage de références, je vous invite à regarder sur cette page, malheureusement bien incomplète, mais qui donne quelques pistes de lectures 🙂

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s