Sécurité

Depuis la nuit des temps, le portage s’est transmis de générations en générations. Malheureusement, la culture française n’a pas bénéficié de la continuité de cet art traditionnel. Voici donc un petit rappel des règles à garder à l’esprit pour porter de manière sécurisée.

• Points à contrôler

– Le porté est fermement maintenu par les mains du porteur jusqu’à ce que celui-ci soit sûr que l’écharpe a pris le relai.

– Le porté est installé dans une position respectueuse de sa physiologique (Cf. l’article sur ce point) en fonction de son âge.

Les voies respiratoires sont dégagées : on peut passer deux doigts entre le menton et la poitrine de bébé, la tête du porté est suffisamment en hauteur pour ne pas être enfouie.

Les vêtements du porteur ne représentent pas un danger (pas de perle, pas de tissu en abondance, d’écharpe longue autour du cou…)

On adapte le type de portage et le nouage aux conditions environnantes : une installation face au monde est fortement déconseillée pour faire ses courses mais réalisable pour une courte durée en intérieur, préférer des nœuds demandant peu de tissu sur le porté en cas de forte chaleur.

Avec des écharpes extensibles (type Boba wrap, JPMBB…), deux couches de tissu sont nécessaires au bon maintien du porté. Il est donc impossible de réaliser des nouages comme les kangourous ou de les transformer en sling.

La position berceau est principalement utilisée lors de l’allaitement, sans recouvrir de tissu la tête du bébé afin que celui-ci puisse se dégager du sein à tout moment. Dans d’autres circonstances, la position berceau demande une vigilance accrue.

Un porte-bébé ne se substitue jamais à un siège auto.

– Il est plus prudent d’éviter les activités physiques et sportives lorsqu’on porte un enfant.

L’état du porteur doit permettre un portage conscient.

N.B. : Les vidéos circulant sur internet ne sont pas toutes bonnes à prendre. Certaines peuvent néanmoins permettre de se remémorer des gestes vus en atelier, sans s’y substituer vraiment car une vidéo ne répond pas à vos questions ^-^

• Conditions climatiquesfil-up-botanique

En cas de chaleur : le porté peut être installé en couche dans l’écharpe. Veillez à choisir un nouage ou un moyen de portage «léger», comme un kangourou qui ne demande qu’une épaisseur de tissu, une écharpe filet comme la Fil’Up ou les mei-tei qui est aéré. Veillez également à protéger les parties exposées au soleil (crème adaptée, jambières anti-UV, chapeau couvrant la nuque). Pensez à hydrater fréquemment le porté mais également le porteur !

porter-hiver-froid-neigeEn cas de froid : bien couvrir les extrémités du porté (bonnet, gants, chaussons, jambières, combinaison polaire…). Ne pas multipliez les couches de vêtements entre le porteur et le porté, le réglage de l’écharpe en pâtirait et la chaleur des corps serait perdue. Il est préférable de se couvrir par-dessus le portage, une fois celui-ci correctement en place.

.

.

Retrouvez ces conseils dans une brochure réalisée par des monitrices

fly_secu_panoramique

Cliquez pour agrandir

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s