Fabriquer un poupon de portage

Après quelques expériences – plus ou moins réussies – je me sens prête à faire un pas-à-pas pour vous expliquer comment fabriquer un poupon de portage à moindre frais.

D’abord, il vous faut : un poupon. Ahah ! De 48 à 55 cm, ça me semble une bonne moyenne. Vous pouvez voir plus petit si vous souhaitez créer un poupon aux dimensions de prématuré et plus grand pour vous faire un poupon spécial dos (60 cm ou plus). Votre poupon devra avoir des membres souples, seuls les pieds, les mains et la tête peuvent être durs, dans l’idéal. Cela permettra de recréer les articulations d’un vrai bébé qui plie les jambes et les bras.

Personnellement, j’utilise ceux de la marque Lissy Dolls, qu’on trouve à 20 € (hors promo) sur le site de la Redoute. Parfaits pour l’exercice, plutôt beaux, en noir comme en blanc, ils ont néanmoins un point faible : ils sont made in China. Ils mesurent 55cm et pèse environ 600gr. Vous pourrez certainement trouver moins cher en vous donnant la peine de chercher sur Le Bon Coin, dans les brocantes, les vide-greniers… mais moi j’ai une vie de famille :p

Matériel nécessaire

  • 2,5 kg de semoule fine (c’est ce que je préfère avoir testé le riz, le riz rond, la semoule moyenne…)
  • Du fil à coudre et une aiguille
  • Un morceau de tissu un peu plus large que la taille du trou par lequel vous allez vider le poupon.
  • Un petit entonnoir (ça c’est du luxe)

Première étape

Pour vider le poupon de sa ouate tout en recréant une ouverture de bassin plus large que celle d’origine, je pratique une incision.

Je commence entre les jambes, descends légèrement sur la face interne des cuisses (pas plus bas que le genou sinon ça risque d’être compliqué à remplir) et un peu sur le ventre (jusqu’au nombril qu’il n’y a pas).

Deuxième étape

Grâce au trou réalisé, je remplis le poupon. D’abord par les pieds et les mollets. Au niveau du genou, je mets de la ouate afin de conserver un semblant d’articulation.

Je m’attaque ensuite au remplissage de la tête, particulièrement facile avec ce poupon car il y a une espèce de cylindre en plastique qu’il suffit de déboîter pour avoir accès à la tête, et qu’il suffira de bloquer ensuite. On y met au maximum un tiers du poids final pour qu’il n’y ait pas trop de déséquilibre entre la tête et le reste du corps. On comble avec de la ouate afin que la semoule ne se balade pas à l’intérieur.

Je continue avec les mains, les avant-bras. Je ouate les coudes, toujours pour garder une articulation.

Enfin, je remplis le reste du corps avec la semoule, en vrac – vous lirez parfois qu’on peut utiliser des bas pour faire des sachets, personnellement je n’en ai pas vu l’intérêt. J’en mets très peu au niveau du bassin, du haut des cuisses au bas du ventre. Cela permet au poupon de faire une belle bascule et de prendre une position physiologique assis-accroupi comme le ferait un bébé.

Je finis l’étape du remplissage en comblant les vides avec de la ouate. Juste assez pour que le poupon soit bien en chair sans pour autant être plein à craquer. (Là par exemple, sur la photo, on a l’impression que mon poupon sort d’une séance de bodybuilding. Ce n’est pas nécessaire et même préjudiciable à l’utilisation qu’on souhaite en faire).

Troisième et dernière étape

On recoud. J’ai beaucoup progressé en couture depuis mes premiers essais qui s’étaient fait au grey tape (scotch à voile). J’ai fait travailler mes neurones, et j’ai compris que je pouvais prendre un morceau de tissu plus large que le trou, l’insérer à l’intérieur du poupon et le coudre au tissu de la poupée. Eureka ! – l’idéal étant un morceau de tissu extensible, vous n’avez qu’à piquer un bout de votre JPMBB :p

Voilà c’est bête comme chou, beaucoup moins douloureux qu’un accouchement (enfin que les miens) et c’est ainsi que sont nés Maddox & Shiloh 😉

Ajout du 6 janvier : pour un « vrai » nouveau-né

J’étais plutôt contente de mon second poupon, le blanc : poids raisonnable, souplesse, belle bascule… Mais je lui trouvais tout de même deux points faibles : trop lourd pour une femme enceinte et ne reproduisant pas de manière réaliste l’écartement du bassin d’un nouveau-né. Je me suis donc lancée dans le lestage d’un 3ème poupon qui ressemblerait vraiment à un nouveau-né. Pour se faire :

tube-plastique– Après avoir lesté la tête, j’ai replacé le tube en plastique qui se trouve à l’intérieur du poupon comme il était à l’origine et je l’ai coupé à raz du cou, permettant ainsi à la tête de retrouver une mobilité plus crédible. De fait, je l’ai un peu moins lestée que d’habitude (150 grammes environ) car elle part très facilement en arrière, ce qui obligera les parents à se comporter comme avec un vrai bébé dont on maintient toujours la tête. D’autre part, la tête tourne maintenant à droite et à gauche, ce qui me permettra de bien montrer les gestes que l’on doit faire pour tourner la tête d’un tout petit bébé lorsqu’il ne sait pas encore le faire seul.

incision– Je n’ai pas incisé l’entre-jambes du poupon, mais je l’ai vidé puis rempli en faisant uniquement une incision sur le ventre. Ainsi, mon poupon n’écarte pas les jambes et peut conserver, une fois installé dans l’écharpe, une position « regroupée » qui ressemble davantage à celle d’un nouveau-né. Sa bascule est du coup un peu moins belle et il est plus difficile de bien remonter les genoux mais c’est tout de même possible.

resultat-poupon-3– Enfin, je n’ai utilisé qu’1kg7 de lestage, pour un poupon dont le poids final est de 2kg. C’est peu mais la sensation est beaucoup plus proche de la réalité d’un nouveau-né et il pourra être manipulé par les femmes enceintes ou venant d’accoucher sans leur faire faire d’efforts qui ne sont pas recommandés.

Prochaine étape : confection d’une couche lavable lestée afin d’avoir un poids amovibles pour mon nouveau-poupon 🙂 @ bientôt !

17 commentaires sur “Fabriquer un poupon de portage

  1. Bonjour,

    Le soucis, c’est qu’avec de la semoule à l’intérieur, ils ne sont pas lavables !! (en même temps, je ne sais pas si les véritables poupons de portages le sont ^^)

    Là, tout de suite, je ne vois pas par quoi la remplacer… j’y réfléchis 😉

    • Je vois le commentaire, des années lumière après… je ne sais pas non plus si les vrais poupons sont lavables ! Je ne m’étais jamais posé la question car ils ne se salissent pas vraiment. Au pire, je lave juste les vêtements, et un petit coup d’éponge sur les parties plastiques ^^

  2. Testé et approuvé, il est parfait mon Georges ! mais alors…qu’est ce qu’il pue la semoule 😉 ça s’atténue avec le temps ?! Merci en tout cas pour ce super pas à pas !

  3. Merci pour ce tuto 😉
    Je me demandais si il n’est pas possible de remplacer la semoule par du sable ?
    Et moi j’ai un poupon, plus grand mais les bars et jambes sont en  » dur « , est ce que je peux tenter quand même ?

  4. bonjour ..
    Bravo pour ce post
    du coup …. ben j’ai commandé à la redoute …
    Merci pour ces supers conseils. J’ai beaucoup apprécié ton supplément afin d’assouplir le cou..
    Bonne journée

    • On en trouve un peu partout, mais pas tout le temps. Parfois chez Auchan il peut y avoir des poupons intéressants… et sinon vous pouvez regarder les occasions à distance sur Ebay ou Le Bon Coin, en attendant les vide-greniers du printemps 😉

  5. Bonjour, super idée donc moi j’ai lesté mon premier poupon avec du riz. seul hic c’est qu’il a les jambes en dur et ça fait un peu mal au portage surtout sur le dos. pareil pour pas trop le remplir, j’ai lester la couche avec du riz emprisonné dans un bas et mis un body pour eviter « la perte de la couche » du àson poids. mais je trouve votre idée de couche lavable lester super. Merci
    (je souhaite faire des formations sur le portage mais de bébé sous la main donc c’est très utile pour s’entraîner 😉 ) Sam

  6. je cherche comme une folle un poupon que je pourrais lester mais les bras et jambes souples c’est pas évident à dénicher dans cette taille… une astuce? Merci pour le super tuto, j’ai hâte d’essayer 🙂

  7. Bonjour,

    Je cherche depuis longtemps une poupée de couleur brune (je me suis dit « quel bonheur je vais faire une pierre deux coups… ») et surtout une poupée à lester pour du portage. Le lien de LaRedoute est mort. Avez-vous connaissance d’autre endroits ou en trouver?

    Merci beaucoup pour le tuto. C’est super d’avoir un travail de qualité à consulter.

    Belle journée!

Vous avez la parole !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s